Homepage

Editorial

À Vielsalm comme dans les autres communes, la séance du 3 décembre 2018 a essentiellement été consacrée à la mise en place du nouveau conseil communal et du nouveau collège communal.

C’était une belle séance qui s’est déroulée dans une ambiance sereine et en présence de nombreux parents et amis des membres du conseil.

Je reviendrai sur cette séance et les diverses interventions qui ont eu lieu lorsque je publierai mon compte rendu.

Séances du Conseil communal

Les taxes et redevances 

Le conseil est invité à adopter, comme chaque année à pareille époque, quelques dizaines de taxes et redevances. J’évoquerai uniquement les interventions suscitées par certaines taxes et redevances. Vous pouvez retrouver sur le site www.vielsalm.be tous les règlements concernant les taxes et redevances ou demander au secrétariat communal le texte qui vous intéresse.

Centimes additionnels au PI et taxe à l’impôt des personnes physiques 

Les montants restent inchangés : 2.700 pour les centimes additionnels au précompte immobilier et 8,8 % pour la taxe additionnelle à l’impôt des personnes physiques.

C’était la dernière séance de la législature actuelle et c’était aussi la dernière séance comme conseillers (à moins d’un retour en 2024 !) pour Myriam Van Esbeen, Jean-Pierre Bertimes, Joseph Denis, Pierre Bodson (qui n’étaient plus candidats) et Jean Briol qui, élu, a décidé de laisser Jérôme Derochette, le premier suppléant de la liste Comm’Vous , siéger à sa place. 

Le bourgmestre et votre serviteur les ont remerciés pour leur travail au service de la communauté salmienne et leur implication dans la gestion de la cité. Il y avait de l’émotion dans l’air même si elle se cachait bien. Les taxes et redevances pour 2019 ou, pour certaines, les six années à venir, constituaient avec la présentation des compte, budget 2019, rapport d’activité et plan d’entreprise de l’ADL, l’Agence de Développement Local, les points les plus importants de l’ordre du jour de cette séance.

Une séance fixée à 18h avec un ordre du jour réduit pour permettre à bon nombre de membres du conseil de participer à des réunions électorales le soir même : pas de quoi fouetter un chat dans tout cela et pourtant… Une goutte a fait déborder le vase : le versement par Spanolux d’un subside aux gestionnaires de la salle de Goronne, dans des conditions peu claires. De quoi semer la zizanie dans la majorité sortante !

À propos d’un versement de Spanolux au comité de l’Entente goronnaise et de nuisances… 

C’est Françoise Caprasse qui, dans les « divers », a tiré la première :