Homepage

Editorial

Le rail a été et est encore un atout essentiel pour le développement économique et social de notre région. Dans la première moitié du 20e siècle, des centaines d'habitants de la région ont été cheminots à Gouvy, Vielsalm et Trois-Ponts.

Mais le rail est aussi un marqueur de mon enfance comme fils et petit-fils de cheminot. Je n'oublie pas le bonheur que représentait une journée passée avec mon papa, chef-garde (ou contrôleur de train comme on dit aujourd'hui) lorsqu'il m'emmenait avec lui "faire son service". 

(Jugez de mon émotion quand j’ai découvert dans la maison familiale, il y a quelques mois, une vieille photo jaunie et déchirée représentant des employés et ouvriers de la SNCB devant une machine à vapeur ou juchés sur elle. Une photo  prise à Trois-Ponts en 1912 et sur laquelle une croix avait été dessinée à côté d’un ouvrier, mon grand-père maternel !) 

Les visages burinés et marqués par la dureté de la vie et du travail de ces ouvriers me touchent profondément…

Un programme très copieux pour les journées des 9 et 10 septembre 2017 

Je ne peux pas vous détailler le programme de ces journées tant il est copieux.
Vous l’avez d’ailleurs reçu par la poste. J’en retiens spécialement deux activités (sans compter celles qui ont lieu sur les communes de Lierneux, Trois-Ponts, Stoumont et Gouvy) :

Séances du Conseil communal

Dans la première partie du compte-rendu publié dans l'Annonce de Vielsalm, il a été question du compte 2016 et de la situation du service social du CPAS, du rapport d’activité des intercommunales du groupe IDELUX, du plan communal d’actions en faveur d’une énergie durable et de décisions concernant des marchés publics et des subsides.

Je termine ce compte-rendu par l’évocation d’autres points de l’ordre du jour et des débats qu’ils ont suscités.  

Budget communal : modifications budgétaires et projet d’achat du hall des Doyards

Si un budget est fait de prévisions de recettes et de dépenses aussi réalistes que possible, des ajustements n’en sont pas moins nécessaires en cours d’année tant pour le CPAS que pour la Commune. 

La modification budgétaire présente, au service ordinaire, des recettes et des dépenses globales (année 2017 et reliquat des années antérieures) respectivement d’un montant de 12.058.713 euros et de 12.002.378 euros. 

Voici la première partie de mon compte-rendu telle qu'elle a été publiée dans l'Annonce de Vielsalm.

CPAS : compte 2016 et situation du personnel du service social

Le président du CPAS, Philippe Gérardy, présente brièvement le compte 2016. Au service ordinaire, les recettes s’élèvent à 4.472.131 euros et les dépenses à 4.359.357 euros. L’intervention communale est de 949.864 euros. 

Il commente ensuite la situation de différents services comme le service d’aide sociale, la maison de repos de Provedroux (dont le personnel et les résidents ont été transférés à l’Intercommunale Vivalia lors de l’entrée en service de la MR-MRS La Bouvière en septembre 2016), la crèche, l’ILA (l’Initiative Locale d’Accueil pour demandeurs d’asile) ainsi que les services de réinsertion professionnelle et de médiation de dettes.

Le projet de schéma de structure communal

Dans mon compte-rendu de la séance du conseil communal du 26 septembre 2016, je vous ai décrit les objectifs et la procédure d’adoption du schéma de structure. Vous pouvez retrouver ce compte-rendu sur www.salm.be. 

Le conseil est invité à l’adopter définitivement.

Le bourgmestre Élie Deblire et Mesdames Matala et Ninane du bureau AGORA rappellent la nature de cet outil d’aménagement : c’est un document indicatif sur lequel doivent s’appuyer les autorités communales (sauf décision en sens contraire dûment justifiée) pour faire les choix de développement (concernant les fonctions économiques, culturelles et sociales, l’accès aux services, le logement, la mobilité, etc.) pour les 15 à 20 années qui viennent.