Actualité

Quel plaisir de découvrir, sur Facebook notamment, tous vos messages à l’occasion de mon anniversaire ! Ils me font apprécier plus encore cette étape supplémentaire. Ne vaut-il pas mieux être un jeune septuagénaire plutôt qu’un vieux sexagénaire ? Je compte bien le fêter toute l'année...

D'un anniversaire aux élections communales, il n'y a qu'un pas, mais je ne me presse pas!

La forme est là pour participer une dernière fois à des élections communales avec Stéphanie Heyden comme tête de liste.

Une belle liste qui ne se présentera pas sous la bannière socialiste et qui sera composée, à côté de quelques mandataires socialistes sortants, de candidates et candidats d’ouverture, une liste citoyenne (comme si elles ne l’étaient pas toutes…) et pluraliste comme on dit aujourd’hui.

Il reste quelques places. Intéressé (e) ? Faites-moi signe !

À la suite d’un appel à candidature lancé par courrier nominatif à tous les jeunes de la Commune âgés de 15 à 24 ans, 18 candidates et candidats se sont manifestés et douze ont confirmé leur candidature. Elles ont été retenues par le conseil communal de Vielsalm lors de sa séance du 18 décembre 2017 pour constituer le conseil consultatif communal des jeunes.

(Des jeunes conseillers très motivés et bien entourés!)

Pour rappel, ce conseil sera assisté de quelques représentants du monde associatif et social, Jean-Claude Noël (l’AMO L’Étincelle)Thierry Graulich (CRH Farnières), Sandra Verrecas (Plan de cohésion sociale), Samuel Lambert (Convention-Culture et l’ASBL La « S » Grand Atelier) et Anne-Catherine Masson, échevine en charge de la jeunesse et porteuse du projet.

La première réunion officielle de ce nouveau conseil a eu lieu le samedi 6 janvier 2018, une belle manière de commencer l’année !

L’échevine avait tenu à inviter les membres du conseil communal pour boire le verre de l’amitié à l’issue de la réunion des jeunes conseillers. Une bonne idée… 

C’est ainsi que le bourgmestre, l’échevine Stéphanie Heyden et son collègue Thibault Willem ainsi que deux conseillers communaux (François Rion et votre serviteur) étaient présents pour souhaiter un bon travail aux jeunes conseillers.

(« Garden-party » au musée du Coticule à l’occasion de l’inauguration de la passerelle y donnant accès, un musée créé et géré par l’ASBL Val du Glain, Terre de Salm et qui est installé dans un ancien bâtiment d’exploitation  du coticule)

L'ASBL et sa revue Glain et Salm, Haute Ardenne ont été créées « dans le but avoué de faire connaître l’Histoire dans son sens le plus large aux nombreux sympathisants de ce terroir septentrional de l’Ardenne, si riche d’activités humaines », rappelait l'historien salmien Philippe Lejeune en juin 1991. L’Histoire de notre région, mais aussi son patrimoine ainsi que des tranches de vie d’autrefois… 

Dès qu'il s'agit d'Histoire, Val du Glain, Terre de Salm est active dans notre région comme elle l'a encore montré lors des journées du Patrimoine 2017 notamment pour marquer le 150e anniversaire du rail en Haute Ardenne, avec une belle exposition et des conférences très appréciées.  

Voici le communiqué de présentation du dernier numéro de la revue éditée par l'ASBL. 

" Le numéro 78 de la revue Glain et Salm, Haute Ardenne est à présent disponible. Comme à son habitude, cette revue présente plusieurs sujets d’étude régionale. Ainsi, on y trouve, sous la plume de divers auteurs, des textes parlant de l’Architecture et de la vie domestique en Ardenne, autrefois ou encore de l’Histoire mouvementée des cloches de Bovigny.

2017, l'année du 20e anniversaire de l'arrivée du premier hélico médicalisé à Bra-sur-Lienne se termine.

Une année chargée pour les équipes de Bra-sur-Lienne non seulement en missions, mais aussi en événements: portes ouvertes et soirée académique à l'occasion du 20e anniversaire, un nouvel équipement médical pour l'hélico, la reconnaissance de l'expertise du CMH qui est devenu membre de la Commission Internationale de Secours Alpin, la CISA (avec comme avantage majeur, l'opportunité de bénéficier d'une collaboration de pointe auprès d'experts spécialisés dans le secours en milieu périlleux...), etc., etc.

Et pour bien terminer l'année, l'arrivée du nouvel hélicoptère médicalisé !!! Ce n'est pas fini, 2018 nous réserve encore quelques surprises!

Mais bien souvent, les bonnes nouvelles se télescopent avec les mauvaises et je ne peux vous livrer cet édito sans saluer la mémoire du chevalier Louis de Spirlet, le président d'honneur de l'ASBL qui nous a quittés, il y a quelques semaines. De nombreux administrateurs et membres des équipes du CMH étaient présents lors de ses funérailles. Je vous renvoie aux quelques lignes que je lui consacre à la fin de mon édito.

(Voici Oscar Oscar November Sierra Mike, surnommé « Mike » en référence à son immatriculation 00-NSM (Oscar Oscar November Sierra Mike)

Depuis ce mardi 26 décembre 2017, l’équipe du Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne dispose d’un nouvel hélicoptère médicalisé. La mise à disposition de ce vecteur héliporté est le fruit de l’accord de partenariat que le CMH a renouvelé avec son opérateur fournisseur NHV (Nordzee Helikopter Vlanderen). Son nom de code : « MIKE ».

Des applaudissements de plusieurs minutes, une standing ovation spontanée d’une salle comble, voilà qui a ponctué ce dimanche 10 décembre après-midi la seconde représentation de « Dans les yeux d’Anna » comédie musicale créée par Cyril Warin et « mise en œuvre » dans le sens le plus large par Cynthia Drouguet.

Un spectacle total de près de 3 heures qui n’a donné aucun répit aux spectateurs subjugués par l’enchaînement des tableaux, la diversité des chants et des danses, la majestuosité des costumes recherchés et chatoyants.

Il faut également souligner la qualité de la partie technique car les sons et lumières constituent un support indispensable à la mise en valeur et donc à la réussite de pareille entreprise.

L’émotion cueille le public dès les premières minutes avec l’apparition de la craquante « petite Anna » dont on cherche à deviner la grande faute commise dans le cirque Calzione dirigé par un tyran très convaincant. La sensibilité des spectateurs sera encore sollicitée à chaque apparition d’un éblouissant « Pierrot » personnage fantasque aux talents multiples.

L’intrigue aux nombreux rebondissements servira de fil rouge à la comédie musicale proprement dite.

La mise en scène inclut une quarantaine d’acteurs, chanteurs, voltigeurs et valorise au mieux les compétences de ces amateurs qui se sont sublimés pour faire de ces 2 représentations autant de réussite.

Les danseuses et danseurs étaient servis par une chorégraphie ultra rythmée qui mettait en valeur leurs talents et la qualité de leurs prestations.

Eh oui, la fin de l’année approche à grands pas et, à Vielsalm, le marché de Noël se prépare déjà depuis quelque temps avec l'aide efficace de l'ADL, l'Agence de développement local.

Un marché de Noël qui est l’occasion depuis quatre ans pour les services clubs réunis au sein du Taliki’s 41 (le Kiwanis Club de Vielsalm, le Kiwanis LadieSalm, le Lions Club Ourthe et Salm, la Table Ronde 98 et le Club 41)  de consacrer à des œuvres sociales le bénéfice de la vente de leurs produits de bouche.

Ils nous proposeront même cette année une nouvelle bière spéciale, la TAL’hikète.

Voici ce qu'en dit Didier Reiter, éminent représentant du Taliki's41: « Avec la Tal’hikète, notre objectif est double. Vous faire savourer notre bière aux arômes fins, douce et légère mais aussi, vous faire contribuer à la réalisation de nos fantastiques projets d’aide aux personnes précarisées de notre région. Même en consommant notre Tal’hikète avec modération, vous serez les acteurs enthousiastes de l’entraide et du partage. »

En 2016, les bénéfices engrangés par le Taliki’s 41  ont permis de soutenir le CPAS (et ses repas de Noël), l’ASBL Les Hautes Ardennes (et son atelier percussions), l’AMO L’Étincelle (et son projet « Alteroscope, un autre regard sur les comportements difficiles ») et l’ASBL Les P’tits soleils (et ses nouvelles formations pour les accueillantes d’enfants).

A l’occasion de son assemblée générale à Hébronval, la Fédération culturelle wallonne et Gaumaise du Luxembourg belge a remis sa plus haute distinction, le prix d’éminence et son Singlï d’bwès au cercle dramatique de la Royale Jeunesse du Val d’Hébron et le prix d’excellence à la troupe théâtrale de Regné.

C’est une nouvelle qui valait bien un article publié en première page de l’Annonce de Vielsalm sous la plume de Françoise Caprasse. Vous trouverez cet article ci-dessous.

Ces distinctions illustrent la vitalité du théâtre wallon dans notre commune et la volonté de nombreux Salmiens de célébrer leur belle langue wallonne.

Et même si la Belgique n’a pas encore ratifié la Charte européenne des langues régionales et minoritaires, une ratification dont les Flamands ne veulent pas, nombreux sont ceux qui n'en veulent pas moins préserver ce précieux patrimoine que sont les langues régionales. Comme le Bastognard Michel Francard, professeur à l’Université de Louvain (un de ses derniers ouvrages: « Wallon, picard, gaumais, champenois – les langues régionales de Wallonie », aux éditions De Boeck) ou le Salmien Joseph Docquier, une fine plume wallonne, auteur notamment de "Rondês è walon sâmî" (Rondeaux en wallon de la Salm) aux éditions Musée de la Parole en Ardenne.

Les 14 et 15 octobre 2017, on a eu droit à un week-end riche de découvertes picturales et artistiques dans le cadre du parcours d’artistes et de rencontres littéraires à l’occasion du salon des métiers du livre.

Plus d’une cinquantaine d’artistes ont exposé leurs œuvres dans différents coins des communes de Vielsalm et de Gouvy.

Impossible évidemment de les découvrir ou redécouvrir tous ! Je retiendrai particulièrement trois de mes visites.

La première, à l’Espace Public Numérique (l’EPN), route de Cierreux où exposaient notamment des artistes syriens à l’initiative du CPAS de Vielsalm, dans le cadre de son projet d’initiatives locales d’intégration en faveur des personnes étrangères !

(Amal, artiste et réfugiée syrienne...)

J’ai pu y admirer les sculptures et peintures d’Amal et les caricatures d’Arham, deux réfugiés qui expriment

Il y a quelques semaines, à la Maison du parc, l’échevin des sports Thibault Willem organisait une petite cérémonie de remise des mérites sportifs. 

Le jury avait sélectionné quatre associations : l’ASBL Athena Volley Ball (prix du club), l’ASBL ESN, Eveil Sports Natation (prix du fair-play), l’ASBL Piste de Ski de la Baraque de Fraiture et le Club Salmien de Pétanque (prix de participation pour ces deux dernières), quatre associations qui offrent aux Salmiens et aux touristes un beau choix d’activités sportives et de détente.

Une mention spéciale à l’ASBL Athena Volley Ball dont les différentes équipes (2e provinciale dames, 4e provinciale messieurs, scolaires filles, cadets garçons et minimes) se taillent des premières places ou des places d’honneur dans leur catégorie respective.

(De gauche à droite: Adrien Jacquemart, Audric Schmitz, Maxime Willemet, Thibault Willem, Alix Delforge et Johan Colson)

Des mérites ont également été attribués par le jury à certains sportifs.

Le premier prix pour Audric Schmitz, de Commanster, 17 ans, un champion de judo (ceinture noire) qui ne compte plus les combats et les premières places dans divers championnats. C’est un grand espoir de la Fédération Francophone Belge de Judo.

Le 2e prix pour Maxime Willemet, de Vielsalm, champion de trail (sport de course à pied sur longue distance en milieu naturel). Il a cumulé les premières places et les places d’honneur dans diverses compétitions belges et internationales.

Dimanche 17 septembre 2017, c’est par milliers que des visiteurs ont rejoint la base de l’ASBL Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne pour fêter le 20e anniversaire de l’hélico médicalisé.

Quelle belle fête et quelle belle démonstration de solidarité ! Et il en faut de la solidarité car sans le soutien de la population via la carte d’affiliation ou les dons, il n’y aurait pas d’hélico médicalisé dans notre région.

Le soleil était de la partie, les animations et les bars ont été pris d’assaut ; l’hélico est resté sur place en permanence pour faire partie de la fête (un autre hélico médicalisé était basé à Lierneux avec son équipe pour pouvoir effectuer les missions du jour). 

Des pilotes, infirmiers et médecins étaient disponibles pour répondre aux questions des visiteurs et se sont prêtés de bonne grâce à la prise de photos-souvenirs devant l’hélico avec les nombreux visiteurs qui le souhaitaient.  

(Avec Olivier Pirotte, responsable de la base de Bra-sur-LIenne et infirmier spécialisé en médecine d'urgence, Jean-Michel Grégoire, infirmier spécialisé en médecine d'urgence et Claude Hallet, anesthésiste-réanimatrice. Photo CMH - Nathalie Majerus) 

C’était aussi l’occasion de remercier celles et ceux qui organisent des activités au profit du CMH parmi lesquels les membres du comité de soutien de Tohogne présidé par Jean Maquoi, qui étaient présents pour la remise d’un chèque de 20.550 euros ! 

Une belle séance académique !  

Le vendredi soir, une séance académique a réuni plus de 140 personnalités du monde politique et médical ainsi que des représentants de partenaires du CMH, une séance au cours de laquelle divers intervenants dont votre serviteur, ont pris la parole.

Le rail a été et est encore un atout essentiel pour le développement économique et social de notre région. Dans la première moitié du 20e siècle, des centaines d'habitants de la région ont été cheminots à Gouvy, Vielsalm et Trois-Ponts.

Mais le rail est aussi un marqueur de mon enfance comme fils et petit-fils de cheminot. Je n'oublie pas le bonheur que représentait une journée passée avec mon papa, chef-garde (ou contrôleur de train comme on dit aujourd'hui) lorsqu'il m'emmenait avec lui "faire son service". 

(Jugez de mon émotion quand j’ai découvert dans la maison familiale, il y a quelques mois, une vieille photo jaunie et déchirée représentant des employés et ouvriers de la SNCB devant une machine à vapeur ou juchés sur elle. Une photo  prise à Trois-Ponts en 1912 et sur laquelle une croix avait été dessinée à côté d’un ouvrier, mon grand-père maternel !) 

Les visages burinés et marqués par la dureté de la vie et du travail de ces ouvriers me touchent profondément…

Un programme très copieux pour les journées des 9 et 10 septembre 2017 

Je ne peux pas vous détailler le programme de ces journées tant il est copieux.
Vous l’avez d’ailleurs reçu par la poste. J’en retiens spécialement deux activités (sans compter celles qui ont lieu sur les communes de Lierneux, Trois-Ponts, Stoumont et Gouvy) :

 Jean Yanne, acteur, écrivain et réalisateur ne manquait pas d’humour. En délicatesse avec le fisc français, il avait eu cette réplique : « J'ai déjà essayé de payer mes impôts avec le sourire. Ils préfèrent un chèque. »

Une telle tentative serait vouée à l’échec avec nos Sous-rire. Telle n’est pas leur vocation !

C’est dans la foulée du film Demain qu’un groupe de citoyens de notre région a créé, en juin 2017, le Sous-rire, 8e monnaie citoyenne wallonne et outil économique au service d’une économie locale et durable dans un bassin de vie comprenant notamment les communes de Waimes, Malmedy, Stavelot, Trois-Ponts, Lierneux, Stoumont et Vielsalm.

(Saveurs d'Ardenne, le marché de notre terroir à Farnières et le Sous-rire: même philosophie, mêmes objectifs!)

Une charte d’adhésion...

...est proposée aux commerçants, indépendants et autres producteurs locaux ou prestataires de services avec les objectifs suivants :

« - soutenir les artisans et les entrepreneurs locaux ;

- renforcer et valoriser l’économie locale et les circuits courts ;

- retenir et faire circuler la richesse créée dans la région ;

- favoriser l’utilisation de biens et de services socialement responsables ;

- soutenir les initiatives respectueuses de l’environnement et de l’homme ;

- encourager les choix de consommation responsables et durables ;

- promouvoir en particulier la souveraineté alimentaire ;

- mettre en réseau des petites structures, des commerces de proximité et des initiatives locales ;

- créer du lien social sur base locale tout en favorisant les échanges. »

Belle initiative que celle prise par le Syndicat d’initiative de Vielsalm, sur la proposition de Bernadette Remacle, d’inviter les comités de village à organiser une visite de leur village à la découverte du patrimoine, de richesses géologiques ou encore de lieux de mémoire. « Villages insolites » enrichit encore les belles activités estivales organisées dans notre commune.

(A proximité d'un lieu de mémoire, sur les hauteurs d'Ottré, avec les commentaires de Guy Piette)

J’ai participé à la balade organisée par le comité d’Ottré le 8 juillet 2017. Nous étions une bonne trentaine à parcourir le village et ses alentours avec deux excellents guides du coin, Robert Pirotte et Guy Piette qui nous ont notamment fait visiter d’anciennes carrières de schiste et de coticule, revivre les destructions de la guerre et parcourir des lieux de mémoire.

Nous avons eu aussi l’occasion d’admirer de belles croix de schiste encastrées dans le mur d’enceinte du cimetière et de nous rappeler que le village a compté pendant des siècles des ouvriers carriers, des tailleurs et sculpteurs de pierre, d’excellents artisans dont les œuvres, croix et dalles funéraires, croix des chemins et autres monuments ont traversé le temps et fait l'objet de belles publications comme celles de Carlo Kockerols. 

(Leçon d'histoire par Robert Pirotte) Certaines maisons sont encore revêtues de toits en ardoise, de murs, parements et encadrements de fenêtres en schiste. 

Dans le superbe ouvrage « Ardoise et Coticule en Terre de Salm – Des Pierres & des Hommes », un des auteurs, Bastin Wauthoz, évoque des familles d’ouvriers carriers et de tailleurs de pierre d’Ottré (comme les Piette, Pirotte, Servais, Georis, Renard, Lemaire) dont certains descendants habitent encore le village aujourd’hui.  

Jeudi 20 juillet 2017: animations de rue dès 19h30, prise des clefs dans le parc communal à 21h30 et, ensuite, c'est le sabbat au Tiennemesse. 

Un sabbat que l’on apprécie autant à l'écoute (de savoureux dialogues en wallon) qu'avec les yeux (avec de beaux effets pyrotechniques et des sketches pleins d’humour, un vrai spectacle son et lumière !).

Mais avant le sabbat, dès 19h30des animations de rue lanceront les festivités et se prolongeront par la prise des clefs à 21h30 dans le parc communal.

Et, après le sabbat, la fête continue avec Balkazar dans le parc communal.  

La pièce de théâtre « Le Gouverneur oublié » écrite par Bernard Caprasse sera sans doute jouée à la bibliothèque publique en mars ou avril 2018 à l’initiative de l’échevine Stéphanie Heyden, également présidente de l’ASBL Bibliothèque publique de Vielsalm.

Cette œuvre de qualité a déjà fait l’objet de plusieurs lectures théâtralisées suivies de trois représentations théâtrales à guichets fermés au Centre culturel de Rossignol-Tintigny, sous la houlette du metteur en scène Jacques Herbet entouré d’une belle brochette de comédiens professionnels et amateurs sans oublier une pianiste de talent.

(Stéphanie Heyden, Bernard Caprasse, Jacques Herbet, Samuel Lambert et Marie-Claude Noël lors d'une première réunion de préparation...)

Passionné de culture et d’histoire, Bernard Caprasse fait revivre une période difficile et complexe de la vie de René Greindl, gouverneur de la Province de Luxembourg sous le joug allemand, de 1940 à 1944. 

L’auteur met en évidence les prises de risques et les choix auxquels René Greindl a été confronté : obéir ou désobéir ? Comment utiliser la fonction de gouverneur soumis à l’occupant pour servir la population et comment "résister" dans de telles conditions ?

Farnières, un beau petit hameau de la Commune de Vielsalm niché sur les hauteurs de Grand-Halleux dans un superbe cadre naturel, accueille depuis de longues années des pères Salésiens et des sœurs Salésiennes de Don Bosco dans une belle propriété entourée de 45 hectares de forêts et prairies.

De multiples activités sont organisées dans cette propriété. Ainsi, le château et sa chapelle offrent un superbe écrin à des concerts musicaux de qualité et au Festival des instruments et musiques rares (avec son stage international de musique) sous la direction artistique de Jacques Dupriez.. Dans un tout autre domaine, le mardi 27 juin, aura lieu la première d'un marché estival du terroir "Saveurs d'Ardenne" avec de belles animations musicales. Il aura lieu tous les mardis à partir de 18h.

(Le château construit à l’initiative de Ferdinand Orban de Xivry a été cédé par sa veuve en 1929 aux Pères Salésiens de Don Bosco)

Le domaine de Farnières a été successivement un noviciat pour la Congrégation, une école d’agriculture et un centre spirituel accueillant des retraites.

Aujourd’hui, en toute autonomie par rapport à la présence religieuse sur le site, Farnières accueille le CRH (Centre de Rencontres et d’Hébergement) Domaine de Farnières reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour le projet pluraliste qu’il développe au profit de tous les jeunes. Il est géré par des laïcs et forme tous les jeunes à la citoyenneté en proposant notamment des classes citoyennes et des activités bien ancrées dans le territoire local.

(Photo WorldSkills Belgium)

Cet excellent ambassadeur du savoir-faire salmien a été sélectionné pour participer avec quinze autres jeunes Belges au prochain WorldSkills, le championnat mondial des métiers qui aura lieu à Abu Dhabi du 15 au 18 octobre 2017.

Il avait déjà décroché une médaille d’excellence lors du championnat européen 2016.

Les 15 autres jeunes ont été sélectionnés dans des disciplines aussi diverses que la peinture – décoration, la technologie automobile, la mécatronique, l’infographie, l’imprimerie, le carrelage, la « fashion technology », etc.

Julien Neulens sera le seul représentant de la Province de Luxembourg à Abu Dhabi.

Depuis plusieurs années, il est coaché par Patrick Bergenhuizen (Don Bosco Verviers).

Une offre d’accueil touristique diversifiée (villages de vacances, gîtes, chambres d’hôtes, hôtels, campings…), c’est ce que de nombreux touristes peuvent trouver dans la Commune de Vielsalm classée première commune wallonne en nombre de nuitées touristiques.

Le village de vacances de Golonfa tant décrié lors de sa création, devenu par la suite le Sunparks Ardenne, a été et reste un atout pour le commerce et l’économie de notre commune et des communes voisines, pour les finances de notre commune aussi.

Il suffit, pour s’en convaincre, d’être à l’écoute des commerçants et des restaurateurs.

Des dizaines de Salmiens y ont trouvé un emploi et une centaine d'emplois supplémentaires seront créés dans les 12 mois qui viennent. 

(Une photo que j'ai prise il y a quelques années déjà. Depuis lors, les arbres ont grandi et on ne voit plus les cottages)

Un investissement important pour un changement de look décisif

La société française Pierre & Vacances propriétaire du Sunparks a franchi le pas de sa transformation en un Center Parks 3 étoiles, une montée en gamme pour satisfaire les exigences de sa clientèle et un choix décisif pour garantir l’avenir du site. 

Le coût des travaux est estimé à 35 millions d’euros. Sur proposition du ministre du Tourisme et des Sports de l’époque, Paul Furlan, le Gouvernement wallon a octroyé en juin 2014 une subvention de trois millions d'euros. Ce dossier porté par la majorité communale Cdh-PS de Vielsalm avec l’appui notamment de Philippe Courard et René Collin, a bénéficié également du soutien d’Idelux tout au long de son parcours du combattant, l’Intercommunale apportant également une aide financière d’un million d’euros.

L’assemblée générale du Syndicat d’initiative a eu lieu le samedi 8 avril 2017. Son président n’ayant pas pu être présent, trois des piliers du SI, Philippe Marc, l’administrateur délégué, Pierre Christophe, le trésorier et Sylvie Jankowski, la directrice de la Maison du tourisme et du SI, nous ont présenté les comptes, le bilan et les activités de 2016 de même que de beaux projets.

Une distinction à faire tout d’abord : la Maison du tourisme Haute Ardenne  gère la promotion touristique des communes de Vielsalm, Gouvy, Lierneux et Trois-Ponts tandis que le Syndicat d’initiative de Vielsalm organise des animations et activités touristiques sur le territoire de la Commune de Vielsalm.

Les deux institutions travaillent étroitement ensemble, faut-il le dire, assurant notamment une présence efficace dans des salons touristiques en Belgique et à l’étranger.

Des activités portées par le Syndicat d’initiative ont été rappelées : les balades thématiques (sur les macralles, la myrtille, les castors, l’histoire, etc.), les balades en char à bancs, les balades d’été du jeudi (dont le succès de participation, un minimum de 135 marcheurs par balade, ne faiblit pas), la participation à des événements comme la braderie, la journée du lac (le 13 août, cette année), le Beau Vélo de Ravel, des émissions TV et radio, etc.

Le Syndicat d’initiative a répondu à l’appel à projets « Tourisme – Forêt – Innovation » et a décroché le premier prix ! Il s’agit de mettre en valeur treize points d’intérêt forestier choisis en collaboration avec Jacques RONDEUX et les membres de la Commission locale de développement rural. 

C'était le 31 mars 2017. Comme président de la CSD, la Centrale de Services à Domicile en Luxembourg, j’ai accueilli les nombreux invités par un petit discours dont voici l’essentiel : « Nous fêtons la concrétisation de souhaits bien légitimes : d’une part, ceux du conseil d’administration de la CSD qui voulait consolider sa présence dans le Nord-Est de la Province et, d’autre part, les souhaits de Salmiens qui attendaient avec impatience – et depuis longtemps ! - notre service de repas chauds.

Au terme des travaux de transformation des locaux et d’une la procédure de marché public, la société coopérative à responsabilité limitée La Table des Hautes Ardennes est devenue notre fournisseur.

C’est un partenariat qui fonctionne très bien dans le respect bien entendu de l’indépendance et de l’identité des deux parties.

Les repas sont préparés à Rencheux par la fine équipe du chef Olivier Giet et distribués chauds chez les bénéficiaires grâce à un matériel performant et surtout grâce à deux collaboratrices Nathalie Hardy et Juliette Huyttens, très attentives, faut-il le dire, aux bénéficiaires et à leurs souhaits.

Bien entendu, les bénéficiaires ont accès à notre service quelle que soit leur mutuelle. »

(Après la découverte des nouveaux locaux de la CSD et, en particulier, de la cuisine-relais, sous la conduite de Guillaume Jacquemin responsable du département « repas –matériel médical – biotélévigilance » de la CSD, les invités ont pu profiter de la belle terrasse de la CSD pour apprécier le drink qui leur était offert. A noter que nous avions également le projet de créer une petite terrasse d’été non alcoolisée, mais ce projet est en suspens puisqu'un bar-sandwicherie s'est installé place de Salm peu avant l'arrivée de la CSD)

Pages