Actualité

Le SDER, le Schéma de Structure de l’Espace Régional est un outil indispensable à la bonne gestion du cadre de vie quotidien des Wallons, dans quelque domaine que ce soit et on comprend que le Gouvernement wallon propose un nouveau SDER aux Wallons, un projet de SDER qui ne manque pas d’intérêt.

Comme l’indique le site Internet du Service Public de Wallonie, le SDER « exprime les options d´aménagement et de développement durable pour l´ensemble du territoire de la Wallonie ». Il servira « de référence pour les décisions concernant l´habitat, l´implantation des activités économiques, la mobilité, la conservation de la nature, la gestion des paysages, etc. »

Le Conseil communal de Vielsalm en a débattu ce lundi 24 février et a remis à une large majorité un avis négatif sur le projet. Je vous renvoie à mon compte rendu lorsqu’il sera publié dans l’Annonce de Vielsalm et sur salm.be.

Bon nombre de critiques ont été émises quant à la portée réelle de ce document et à son influence sur les schémas, règlements et permis en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme. Simple document de référence ou document contraignant ?

D’autres critiques ont visé la portée de certaines notions comme les territoires centraux et les pôles,  les bassins de vie, les aires rurales transfrontalières, des notions dont les définitions ne prennent pas suffisamment en compte les spécificités et besoins de développement de nos communes rurales et de la Province de Luxembourg.

Sans compter que la Province de Luxembourg n’est même pas reprise dans le projet de SDER comme pôle touristique majeur !

Le SDER accorde peu d'importance à la ligne 42!

Enfin et surtout, la ligne 42 Liège-Vielsalm-Gouvy-Luxembourg n’est pas reprise dans le SDER comme liaison internationale ni comme liaison ferroviaire régionale structurante. Elle est à peine citée comme liaison ferroviaire complémentaire.

(Karl-Heinz Lambertz répond aux questions de la presse après la réception à l’Hôtel de Ville, le mercredi 22 janvier 2014)

Karl-Heinz Lambertz a souhaité rencontrer les représentants de quelques communes voisines de la Communauté germanophone,  non pas pour exposer ses revendications institutionnelles (je vous en parle à la fin de mon éditorial), mais pour faire un inventaire - partagé par notre bourgmestre - des multiples domaines d’activité qui nous unissent à la Communauté germanophone et tracer les lignes d’une collaboration plus poussée.

On peut citer des intérêts communs par exemple dans les domaines des soins de santé (l’importance de l’hôpital de St-Vith et de son SMUR pour les habitants de Vielsalm, le soutien commun au CMH de Bra-sur-Lienne), de l’enseignement (l’apprentissage des langues, les échanges de professeurs, l’enseignement en immersion…), du tourisme (avec, notamment, le projet de liaison Ravel permettant de relier Vielsalm et sa gare à la Vennbahn), du développement économique (la gestion forestière, la filière bois et les zonings de Burtonville et de Kaiserbaracke), des infrastructures routières et autres, de la gestion des déchets, etc. 

Karl-Heinz Lambertz  et Élie Deblire ont insisté sur la nécessité d’une bonne collaboration en vue de mener à bien des projets relevant des programmes européens.

Comme l’a souligné le Ministre-Président, « notre diversité est une grande richesse et nous devons la valoriser pour le bien-être de la population. »

La Communauté germanophone, future 4e Région !

Comme on le sait, la Communauté germanophone est une des entités fédérées de la Belgique. Elle est composée de neuf communes dans lesquelles vivent près de 75.000 habitants. 

Dotée d’un parlement, d’un gouvernement et d’une administration, elle gère des matières communautaires comme les matières culturelles et sociales, l’enseignement et la famille, mais aussi des matières régionales comme l’emploi et la tutelle des pouvoirs locaux.

Ah, les vaches ! Ils ont remis ça ! C'était à Neuville le 9 novembre 2013.

J’ai retrouvé la magie de la première représentation de l’Association Momentanée, il y a une bonne dizaine d’années. J’avais été scotché par la prestation de nos artistes, les sketches à tomber là et l’ambiance survoltée à peine adoucie par la superbe décoration d’une salle des Doyards toute de noir vêtue…

Stéphanie Heyden, Olivier Vidick, Nicolas Delrez, Stéphane Plumer, Laurent Lambotte et Benoît Sizaire ont remis le couvert à Neuville avec autant de succès et du mordant en plus! 

Une nouvelle représentation de "Vache Forever" aura lieu à Sart-Lierneux le samedi 8 février 2014 à 20 h.

Les nouveaux sketches tapent dans le mille et sont joués par des comédiens complètements déjantés : la nominée aux oscars, les joies de l’accouchement,

(La belle chorale salmienne Canta Salma lors de son concert dans le petit village de Noël, place de Salm à Vielsalm)

Le prix du pain ? Pourquoi en parler dans cet édito qui sacrifie à la tradition des vœux et des réjouissances de fin d’année ? Lisez jusqu’au bout…

Les belles activités de fin d’année ont eu leur part de succès. Je pense en particulier au concert de Noël de l’ensemble instrumental La Royale Concordia. Les marchés et villages de Noël aussi, dont celui de la place de Salm à Vielsalm organisé pour la première fois et qui vous attend encore ce samedi 28 et ce dimanche 29 décembre 2013.

Sans oublier le beau réveillon solidaire du 31 décembre organisé avec l’aide de nombreux bénévoles dans les superbes locaux de la Table des Hautes Ardennes à Rencheux !

Et « Le prix du pain » dans tout cela ? C’est le titre d’un film documentaire réalisé par Yves Dorme.

Yves Dorme nous dresse à travers leur parcours du combattant, le portrait de jeunes et moins jeunes dont la vie quotidienne est une lutte permanente contre la précarité et les difficultés matérielles.

Ce sont des gens de chez nous qui vivent dans l’une ou l’autre commune de notre province et qui nous donnent une leçon de courage. Ils nous rappellent que la folie des achats de Noël et des réveillons n’est pas le lot d’une bonne partie de la population.

(Rencontre à la MRS St-Gengoux. La visite du député provincial a été l'occasion de faire le point sur le dossier de la nouvelle MR-MRS La Bouvière et de rappeler le rôle des services gérés par l'ASBL Les Hautes Ardennes ou créés par elle...)

Ce mardi 11 décembre 2013, le député Alain Deworme a été accueilli sur le site de Rencheux de l’ASBL Les Hautes Ardennes par Élie Deblire et moi-même, en notre qualité de président et vice-président de l’ASBL. Des représentants de la direction de l’ASBL (Marielle Chapelle et Philippe Périlleux) ainsi que le conseiller communal Jean Briol était également présent.

Médecin ophtalmologue de profession, ancien président du CPAS d’Arlon, le député provincial est au cœur de l’action sociale et de la santé en Province de Luxembourg. Il est également vice-président de Vivalia.

C’est donc avec beaucoup d’intérêt qu’il a visité les locaux de l’ASBL Les Hautes Ardennes et rendu visite aux résidents de la MRS St-Gengoux.

Présentation de l’ASBL Les Hautes Ardennes

Trois entités juridiques coexistent en réalité : l’ASBL elle-même avec son entreprise de travail adapté et  ses services d’accueil et d’hébergement, la société coopérative à finalité sociale La Table des Hautes Ardennes et l’ASBL La « S » Grand Atelier.

L’Entreprise de Travail Adapté (l’ETA) propose des activités de travail du bois et de création de mobiliers et chalets par exemple, de conditionnement, de boissellerie et de recyclage qui donnent du travail à 109 personnes (dont 97 bénéficient, en raison de leur handicap, d’une autorisation de travail de l’AWIPH). 

Son chiffre d’affaires annuel est d’environ 1.560.000 euros. Des investissements (construction d’un hall industriel, aménagement de bâtiments, achat de machines) ont été réalisés pour 2.150.000 euros ces dernières années pour améliorer les conditions de travail et développer l’activité.

Les services d’hébergement et d’accueil (le Clos des Aubépines, le Foyer La Hesse…) comptent plus de 110 bénéficiaires pris en charge par une centaine de membres du personnel. 

À l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes organisée par l'ONU, l’AMO L’Étincelle a associé des mandataires publics, des personnalités du monde éducatif et socioculturel et des élèves de l’Athénée royal et de l’ISC à une très belle campagne de sensibilisation par la photo.

Les photos sont exposées dans divers lieux publics et dans certains commerces.

La campagne « ruban blanc » se greffe sur la journée internationale organisée par l'ONU.

Le 6 décembre 1989, « Je hais les féministes », hurle un forcené avant d'abattre, à bout portant, 14 jeunes filles de l'Université de Montréal. La mobilisation qui a suivi ce drame a débouché sur la campagne « Ruban blanc », un ruban blanc qui symbolise cette lutte contre les violences faites aux femmes et la solidarité avec toutes les victimes de ces violences.

Dans le monde, cette violence contre les femmes (victimes de mutilations, de viols, de la prostitution, du travail forcé, d’esclavage ou de servitude…) touche selon des déclarations récentes du secrétaire général de l’ONU, près d’une femme sur trois au cours de sa vie !

En Belgique, un couple sur huit est concerné par les violences conjugales! Elles peuvent être présentes partout, dans tous les milieux, quels que soient l’âge, l’origine sociale, l’orientation sexuelle, l’origine ethnique, l’état de fortune, etc. des partenaires d’un couple.

La ligne « Écoute Violences Conjugales – 0800/30.030 »

Parmi diverses initiatives et actions, il faut souligner la mise en place, avec l’aide de la ministre wallonne Éliane Tillieux, d’une ligne  « Écoute Violences Conjugales – 0800/30.030 » qui a répondu à 15.000 appels en quatre ans…

L'AMO L’Étincelle

L'AMO est un service qui apporte une aide aux jeunes dans leur milieu habituel de vie (famille, école...), des jeunes qui peuvent s’adresser librement à ce service, sans aucune contrainte ni obligation.

(7 septembre 2013 : le « Salut » des porte-drapeaux pendant l’exécution des hymnes nationaux belge et américain lors de l’inauguration du monument érigé à Vielsalm,  à l'initiative du C-47 Ardennes Salm River Chapter, en l’honneur des soldats de la 82nd Airborne Division et de diverses unités de combat)

Depuis toujours, les autorités communales de Vielsalm et bon nombre de concitoyens commémorent dignement le 11 novembre et d’autres rassemblements patriotiques.

Ce lundi 11 novembre (à Vielsalm) et ce mardi 12 novembre (à Goronne), au-delà des discours habituels, deux faits illustrant la forte présence de la jeunesse, m’ont particulièrement touché ainsi que les autres personnes présentes.

À Vielsalm, outre les représentants de la communauté scolaire, l'Unité scoute Saint-Gengoux était particulièrement bien représentée. Plusieurs dizaines de ses membres ont accueilli en rangs serrés et de belle manière les personnes présentes devant l’église et les ont accompagnées devant les différents monuments.

À Goronne, au lieu de nous servir la Brabançonne sur un lecteur de cassettes un peu crincrin,  les deux institutrices, Thérèse Catin et Danielle Gérardy, l’ont fait chanter par les jeunes élèves de l'école communale. Belle initiative !

Si le 11 novembre est l’occasion de commémorer l’armistice de la guerre 14-18, il est aussi l’occasion d’associer dans une même pensée les victimes militaires et civiles des deux guerres mondiales et de raviver notre vigilance.

Cet anniversaire a été fêté – et bien fêté ! - le 15 septembre 2013.

À Vielsalm, la crèche Bébés Rencontres accueille chaque semaine, grâce à ses 36 lits, près de 70 enfants (certains n’y sont pas tous les jours).

Elle offre également un service d’accueil extrascolaire et un service de garde d’enfants malades à domicile.

Elle s’est aussi investie dans l’accueil d’enfants porteurs d’un handicap. Sur ce plan, la motivation de l’équipe a été telle qu’elle a débouché sur la création d’une commission « Handicap » active dans la Commune.

Lors du week-end de clôture de l’opération Cap 48, deux nouvelles et superbes représentations du spectacle total « les Ensorceleuses » ont fait salle comble à Trois-Ponts au profit de l’ASBL les Hautes Ardennes et de ses services résidentiels et d’accueil pour personnes handicapées.

Les deux premières représentations avaient permis à Together de remettre un chèque de 2000 euros au CMH de Bra-sur-Lienne.

Je suis admiratif devant cette belle comédie musicale ! Together nous a fait rêver et nous a emmenés dans un tourbillon de danses, de chansons et de couleurs.

Deux bonnes heures de merveilleux, de poésie, d’amour et de tendresse, ça fait du bien dans notre monde de brutes. Certes, il y a des méchants aussi dans cette comédie mais leur sort est vite scellé et l’amour triomphe sans mal !

C’est clair, on en redemande ! Au travail, Together pour une prochaine création!

Mais au repos d’abord, car monter ce spectacle a dû demander à la cinquantaine d’artistes de la troupe (de trois à 67 ans) des centaines d’heures de préparation et de répétition.

Sans oublier les travailleurs de l’ombre, au four et au moulin pour la technique, les décors, les costumes (splendides !) et le reste…

Et puis, il y a dans l'air l'idée de faire tourner "Les Ensorceleuses" avant de se lancer dans une nouvelle production...

Quelle belle aventure !

Et ce qui fait chaud au cœur, c’est que tous ces artistes sont des amateurs, des enfants, des adolescents et des adultes de chez nous dont beaucoup n’imaginaient sans doute pas qu’un jour, ils monteraient sur les planches pour s’offrir en spectacle – et quel spectacle ! – devant un public émerveillé.

(Des oeuvres de Dominique Deblanc à la bibliothèque publique de Vielsalm... l'ASBL Kadriculture (comme l'ASBL Rencontres) nous permet de découvrir les artistes régionaux, toutes disciplines confondues.)

Si Kadriculture, n’existait pas, il faudrait l’inventer…

Au fur et à mesure que le temps passe, ils sont toujours plus nombreux celles et ceux qui apprécient le dynamisme de Kadriculture et sa volonté de faire la nique aux frontières communales.

Et pourtant, le pari était loin d’être gagné lors de sa création. L’échevine de Vielsalm, Stéphanie Heyden, une des fondatrices (et, à l’heure actuelle, toujours active au sein du bureau de l’ASBL) peut en témoigner…

Alors qu’elle était bien lancée, cette expérience pluricommunale a failli exploser en plein vol à la suite du retrait de la Commune de Trois-Ponts. Une décision bien regrettable… Qui sait ? Un jour peut-être, les autorités de cette commune reviendront sur leur décision…

Heureusement, les trois autres communes (Vielsalm, Lierneux et Stoumont) ont décidé de continuer cette belle aventure !

Kadriculture nous a déjà proposé de beaux spectacles et permis de découvrir d’excellents artistes et artisans des communes partenaires notamment à l’occasion du parcours d’artistes organisé en 2012.

Un parcours d’artistes qui sera renouvelé en 2014.

Voici l’appel lancé par Emmanuelle Dethier au nom de l’équipe de Kadriculture.

(4e mission de l'hélico lors de la journée "portes ouvertes" du 8 septembre 2013 qui a rassemblé plus de 2000 visiteurs! On voit ici le pilote Raoul Severin et l'infirmier spécialisé en aide médicale urgente Jean-Michel Grégoire (l'infirmier prend toujours place aux côtés du pilote car il a reçu une formation de "HEMS crew member" lui permettant d'assister le pilote dans certaines opérations de pilotage...). Romain Betz était le médecin spécialiste de l'équipe du jour)

Une poussée de fièvre politico-médiatique et un titre de presse choisi pour appâter le lecteur et cela donne dans un journal : « l’hélico de Bra menacé » (sans même un point d’interrogation…).

De quoi provoquer l’inquiétude dans une partie de la population et rendre plus difficiles les contacts entre le Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne et le cabinet de la vice-première ministre Laurette Onkelinx.

Je reviendrai bientôt sur les problèmes rencontrés. Le conseil d’administration s’est réuni le jeudi 19 septembre 2013. À l’issue de la réunion, nous avons publié le communiqué suivant :

"La sérénité pour le Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne

Réuni ce jeudi 19 septembre 2013, le conseil d’administration du CMH tient à rassurer la population: son hélico continue ses missions au départ de Bra (quatre missions ce jour!) à la demande du 112. Il n’est évidemment pas question de remettre ce service en cause.

Les représentants de l’ASBL sont actuellement associés par le cabinet de Madame Laurette Onkelinx, vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, à la rédaction du cadre réglementaire permettant une reconnaissance officielle du secours héliporté.

Les représentants du CMH veillent en particulier, dans les négociations en cours à conserver la base héliportée de Bra-sur-Lienne, laquelle se situe au centre d’une vaste zone mal desservie en aide médicale urgente.

(La délégation de Together était composée de Maryse Caëls, Cynthia Drouguet, Annick et Colleen Vandecan, Clémentine Parmentier, Laurence Deblire et Thibaut Fudvoye que l'on voit ici en compagnie d'Olivier Pirotte, responsable opérationnel du CMH)

Dans notre région, qui ne connaît pas la troupe Together ? Elle a à son actif deux très belles comédies musicales pour le plus grand bonheur des nombreux spectateurs qui ont pu les apprécier.

Together : le 12 octobre à l’Espace culturel de Trois-Ponts (14 h et 20 h) !
Portes ouvertes du CMH, à Bra-sur-Lienne:
dimanche 8 septembre !

À l’origine de Together, « les Muses » originaires de Rencheux (Maryse Caëls, Cynthia Drouguet, Annick Vandecan et Gladys Caëls) un quatuor auquel s’est jointe la belle chorale « La Choraline de Bêche » dirigée par Laurence Deblire.

Together se compose aujourd'hui de 41 musiciens, chanteurs et danseurs, de 3 à 67 ans, emmenés notamment par Cynthia aux commandes pour la mise en scène, la chorégraphie et la création des costumes.

Olivier Pirotte, coordinateur opérationnel et moi-même comme membre du conseil d’administration avons reçu, au nom de l’ASBL, la petite délégation ce mardi 27 août.

(La violoncelliste Sarah Dupriez vous donne rendez-vous le jeudi 29 août à 18h15 pour un des concerts "Carte blanche")

 Le 13e Festival des instruments et musiques rares s’accompagne d’un stage international de musique sous la direction artistique de Jacques Dupriez.

 Vous avez la possibilité de rencontrer tous les jours de cette semaine jusqu’au dimanche 1er septembre de grands artistes et de faire de belles découvertes musicales à Farnières (Grand-Halleux) !

 Ce samedi 24 et ce dimanche 25 août, Jacques Dupriez et l’ASBL Via Musica se sont associés à la Commune, à la « S » Grand Atelier et à Convention-Culture pour vous proposer de beaux concerts gratuits (« Musiques en Place ») sur la place de Salm et à Farnières. 

 Il y a quelques années, le superbe site de Farnières a été choisi par Jacques Dupriez pour y organiser le Festival des instruments et musiques rares ainsi que son stage international de musique.

 Auparavant, le site de Farnières avait déjà été choisi par un autre musicien de renom, le flûtiste et guitariste Jean-Pierre Boullet, qui y a organisé pendant plusieurs années le Séminaire international de Musique Ancienne en Wallonie, où se retrouvaient également des professeurs et solistes de renommée internationale!

 

Sur une idée de Bernadette Remacle, une belle organisation du Syndicat d’initiative vous propose de redécouvrir ensemble nos villages, leurs sentiers, leurs paysages.

 Une balade qui permet aux habitants des différents villages de se retrouver et, pour certains, d’emmener les hôtes de leurs gîtes ou maisons de vacances. Tout le monde est le bienvenu, faut-il le dire !

 Et, au retour, dans la salle du village, un bon petit verre vous attend !

 Les balades organisées jusqu’à présent à Hébronval, Neuville, Provedroux et Vielsalm ont eu un beau succès. Qui plus est, le beau temps était au rendez-vous !

 Vous pouvez découvrir dans la galerie photo quelques photos prises à l'occasion de ces balades. Elles valent mieux qu’un long article!

 Merci à Bernadette Remacle, à Yvette Evrard et aux différentes associations qui accueillent les promeneurs !

 Pour plus de détails et d’informations,

(L'entrée d'une des propriétés accueillant les rencontres artistiques. Certaines oeuvres vous attendent dans un superbe écrin de verdure...)

Elles ont lieu les 26, 27 et 28 juillet 2013. Les expositions sont accessibles de 13 h 30 à 18 h.

Sylva Hanuise et ses amis vous invitent dans leur salon ou leur jardin. Des artistes y exposent leurs œuvres.
Il y a même une petite restauration qui vous y attend.

Deux spectacles sont organisés en soirée :
- avec la comédienne et animatrice de théâtre Marie-Laure Vrancken, le vendredi 26 juillet à 20 h : une réflexion poétique sur l’acte de la création artistique (au départ des notes de Sylva Hanuise sur son travail de sculpteur et sa rencontre avec la pierre
– avec les Superluettes, un très beau duo de chanteuses, le samedi 27 juillet à 20 h, deux chanteuses qui déjantent sur le thème de l’amour, un duo féminin burlesque, frais et pétillant !

(Le Roi Albert II à Vielsalm en 2004. Photo Denis Baccus)

Quelques mots sur notre démocratie, si vous le voulez bien, avant d’évoquer la visite du Roi Albert II à Vielsalm et de vous livrer la belle lettre ouverte que le philosophe Guy Haarscher a adressée à Philippe.

Nous vivons dans une monarchie constitutionnelle et parlementaire avec  des pouvoirs royaux qui sont transmis de manière héréditaire. Rien de bien moderne dans tout cela et sans doute, un président élu sinon par le peuple, en tout cas par le Parlement, serait-il plus conforme à une démocratie moderne.

Mais je ne vais pas faire la fine bouche. La Belgique a son histoire et sa Constitution ; cette dernière organise la fonction royale et, comme on le sait, les pouvoirs du Roi sont limités. Ainsi, il ne peut agir seul: chacun de ses actes est soumis au contreseing d’un ministre qui en porte la seule responsabilité.

Notre monarchie constitutionnelle nous a épargné des choix difficiles et bien des querelles politiques. Ce n’est certes pas le moment de modifier la Constitution sur ce point. Il y a bien d’autres sujets de préoccupation sur le plan économique et sur le plan social.

Qui plus est, le Roi Albert II a remarquablement assumé sa tâche, en 2011 notamment et il a su gérer avec beaucoup d’à propos une belle magistrature d’influence…

(La ministre attentive au travail d'un des artistes du CEC, Marcel Schmitz...)

La visite ministérielle a eu lieu le mardi 2 juillet. J'avais invité Eliane Tillieux (nous avons été collègues au Parlement wallon et j'ai été ces trois dernières années, membre de son Cabinet), à découvrir "sur le terrain" les belles activités de l'ASBL Les Hautes Ardennes.

La ministre wallonne de l’Action sociale, de la Santé et de l’Égalité des chances était accompagnée de son chef de Cabinet adjoint Serge Clossen et de sa collaboratrice Edwine Bodart. Elle a été accueillie par Élie Deblire, bourgmestre et président de l’ASBL ainsi que par les autres membres du comité de direction (Philippe Périlleux, Marielle Chapelle, Yves Gabriel et moi-même comme vice-président). Des représentants communaux et du CPAS de même que des membres du personnel et du conseil d’administration étaient également présents.

La visite a débuté par une présentation de l’ASBL par Élie Deblire et Philippe Périlleux. Élie Deblire n’a pas manqué de remercier la ministre pour son soutien important au projet de MR-MRS La Bouvière dont les travaux commenceront au printemps 2014.

À Vielsalm, ce mardi 25 juin 2013, la nouvelle section PAC organise une conférence-débat avec le député wallon PS Sébastian Pirlot, bourgmestre de Chiny sur le thème « l’Europe, l’austérité, le Pacte budgétaire… et quoi encore ? ».

« Citoyens engagés », une belle opération !

Un mot sur l’opération « Citoyens engagés » lancée par Paul Magnette et l’équipe de l’Institut Émile Vandervelde.
Sur le site de cette opération, on peut découvrir des contributions bien intéressantes de diverses personnalités sur de nombreux thèmes politiques et de société. De quoi nourrir sa propre réflexion et alimenter les débats en cours. Et qui plus est, on peut réagir et livrer ses commentaires !

Quelle Europe ?

J’ai déjà livré mon opinion à ce sujet. Je vous renvoie à ma dernière chronique à la fin du présent édito.

Il faut bien s’adapter aux exigences du Net !
 
Ce nouveau site utilise l'un des meilleurs CMS, son design a été entièrement revu selon les dernières tendances graphiques et il est désormais "Responsive" et donc consultable sur votre smartphone ou tablette ! 

Les comptes 2012 et le budget 2013 de l’ASBL Centre Médical Héliporté (CMH) de Bra-sur-Lienne ont été adoptés lors des réunions du conseil d’administration et de l’assemblée générale du jeudi 18 avril 2013.

Avant de vous présenter l'essentiel des recettes et dépenses du CMH, voici quelques statistiques concernant l'activité de l'ASBL en 2012:1178 missions dont 1026 avec l’hélico et 152 par la route, 802 en Province de Liège et 351 en Province de Luxembourg (le reste des missions se répartit entre les autres provinces).

83% des missions héliportées sont des missions primaires pour lesquelles l'hélicoptère est reconnu comme le moyen de secours le plus rapide et le plus adapté pour porter secours au patient.

Pages