L’Offensive des Ardennes et le nouveau musée de l’ASBL Bulge Relics Museum à Joubiéval (Vielsalm)

(Jean-François Noirhomme et Valérie Lecart, les chevilles ouvrières de cette belle réalisation...)

Remarquable ! Le mot n’est pas trop fort pour qualifier le beau musée inauguré le samedi 31 mai à Joubiéval-Vielsalm dans un ancien bâtiment rénové dans le respect du bâti traditionnel.

Des documents, des photos, des armes, du matériel militaire, des objets qu’ont portés ou dont se sont servis les soldats des deux camps nous rappellent, à l’aide d’une belle scénographie, ce que furent ces semaines terribles pour les militaires comme pour les civils.

À l’origine de ce musée, l’on trouve Jean-François Noirhomme, un passionné qui aidé par son épouse, des membres de sa famille et quelques amis, a conçu et aménagé un remarquable outil de mémoire et d’hommage, un musée qui nous renvoie a-t-il souligné lors de l’inauguration,  aux souffrances et sacrifices qu’il y a derrière nombre d’objets présentés et trouvés pour la plupart dans la campagne environnante.

L’inauguration de ce musée a été l’occasion pour Joseph Lambert, Chasseur ardennais et prisonnier de guerre pendant cinq ans, de marquer les esprits par un discours émouvant et fort. 

Saluant la mémoire de ceux qui ont « donné leur vie pour que nous vivions en liberté », il a souligné que « l’inauguration d’un musée de la guerre, ce n’est pas une réjouissance, c’est un rappel douloureux et pénible pour certains. »

'J’ai peur pour les générations futures'  

Après avoir évoqué de tristes souvenirs personnels comme la perte de ses parents lors des combats, Joseph Lambert a poursuivi de belle manière : « J’ai passé cinq ans de ma jeunesse dans les camps nazis et je vous assure qu’aujourd’hui, j’ai peur pour les futures générations. Chaque jour, de par le monde, des milliers de gens meurent sous les bombes ou par la faim. »

Et de conclure par une exhortation à nous méfier de cette poussée de l’extrémisme et à aider les jeunes à se prémunir cotre ce fléau !

Des mots qui ont profondément touché toutes les personnes présentes si l’on en juge par les applaudissements nourris qui ont ponctué la fin de son beau discours.

(Très ému, Joseph Lambert, à l'évocation de cruels souvenirs et de ses craintes pour l'avenir de nos jeunes...)

Comme je l’écrivais le 15 juin 2012 dans un article consacré aux vétérans américains John Swett, John Gatens et John Schaffner, le siège de Bastogne est sans doute ce qui vient directement à l’esprit lorsque l’on évoque l’offensive allemande et la bataille des Ardennes.

Et pourtant, des spécialistes et historiens de la Seconde Guerre Mondiale (comme le Salmien Maurice Delaval) nous rappellent que l’élément majeur de la bataille des Ardennes, c’est l’incroyable résistance des forces alliées et principalement des Américains pendant la bataille de St-Vith et lors des combats qui se sont déroulés dans les forêts et les villages salmiens, entre St-Vith et la Baraque de Fraiture et, au-delà, à Manhay et Grandmenil.

À Ennal-Grand-Halleux, le musée de la Bataille de la Salm et du Saillant (Battle of the Bulge) illustre notamment l’importance de ces combats.

Et à Bihain, au Bois des Roches, à l’initiative de Robert Van De Wiele et de l’association 83 RD Thunderbolt Div., un musée est également consacré à l’Offensive des Ardennes et plus particulièrement à la 83e Division d'Infanterie américaine qui, après avoir combattu en Normandie et ailleurs, a participé à la Bataille des Ardennes et libéré plusieurs villages dont Bihain en janvier 1945 après de terribles combats.

Ce musée dispose également d’un espace Henri Kichka installé dans un wagon qui a servi aux déportations vers les camps de concentration et qui est un lieu consacré à la mémoire des millions de victimes du nazisme.

Je consacrerai une prochaine chronique à ce musée.

Pour en savoir plus sur le Bulge Relics Museum et vous inciter à le visiter, je vous renvoie via le lien ci-dessous, vers son beau site Internet qui présente notamment la fine équipe de l’ASBL qui gère le musée: Jean-François NOIRHOMME (président), Michel RIGHI (secrétaire), Valérie Lecart (administration et trésorerie), Grégory Farcy (recherches sur le terrain), Robert Noirhomme (président d’honneur), Claude Orban (accueil des vétérans et familles), Eddy Monfort (historien, documents, photos et films) et Véronique Noirhomme (webdesigner, publisher, gestion publicité).

Pour découvrir quelques photos prises lors de l’inauguration du musée, je vous invite à visiter la galerie photo de salm.be

Enfin, les responsables du musée mettent à la disposition des enseignants un dossier pédagogique de qualité. Le musée est ouvert de juin à septembre, le week-end de 13h à 17h. Il est également possible de le visiter sur réservation au +32 (0) 496 31 61 74.

Jacques Gennen, 12 juin 2014

http://www.salmiens.be/Les-veterans-Richard-Feld-et-Ray-Fary-citoyens-d-...

http://www.salmiens.be/bataille-et-offensive-des-Ardennes-veterans-John-...

http://www.salmiens.be/Vielsalm-la%20belle-et-emouvante-histoire-du-vete...

http://www.salmiens.be/Vielsalm-veterans-americains-Marvin-Hardy-Howard-...

http://www.musee-ennal.com/fr/

http://www.bulge-relics-museum.be/

http://www.bastognewarmuseum.be/